Menu

GALERIE NICOLAS FOURNERY

Deux rince-pinceaux en biscuit émaillé turquoise représentant budaï en porcelaine de Chine d’époque Kangxi

Deux rince-pinceaux en biscuit émaillé turquoise représentant budaï.

Origine :
Chine
Époque :
Kangxi (1662-1722)
Matière :
Porcelaine
Taille :
5.5 cm
Référence :
C186
Prix :
500 euros
Statut :
disponible

Notice

Budai est une divinité chinoise. Son nom provient du sac qu’il porte. Selon la tradition chinoise, Budai était un moine chinois excentrique qui vécut au Xeme siècle après Jesus-Christ. Il est presque toujours montré en train de sourire ou de rire, d’où son surnom en chinois, le « Bouddha riant ». Dans les pays anglophones, il est également connu sous le nom de « Fat Buddha » (« gros bouddha »).

Budai est souvent représenté comme ayant l’apparence d’un homme chauve aux proportions généreuses, vêtu d’une robe et portant des perles de prière. Il a ses quelques affaires dans un sac en toile. Sa figure apparaît dans la culture chinoise comme une représentation du contentement. Son image honore de nombreux temples, amulettes et entreprises. Budai est petit et en surpoids. (Bouddha signifie « celui qui a atteint un état d’illumination parfaite » et plusieurs personnes ont reçu le titre

En Chine, les figurines de Budai ont souvent un mince bâtonnet d’encens brûlant sur le côté du bec fourni. Elles étaient surement utilisées dans des sanctuaires familiaux accompagnant des prières, mais à l’Ouest, elles ont été considérées comme des curiosités exotiques. Certaines figures ont été utilisés, sous une forme différente, comme lave-pinceaux. Les figures de Budai étaient parfois appelées Magot ou Pagode. Le terme Magot a été utilisé dès le milieu du XVIIe siècle pour décrire les représentations en argile, plâtre, bronze ou porcelaine de figures chinoises ou indiennes. Le terme est généralement utilisé pour décrire la porcelaine européenne.

Si vous souhaitez être prévenu parmi les premiers de nos nouveaux objets, communiquez-nous votre email