GALERIE NICOLAS FOURNERY

Bol à thé « Zelis au bain ». Chine, Qianlong

Très finement peint en camaïeu rouge de fer avec une scène continue représentant un couple amoureux s’enlaçant au milieu d’arbres et de fleurs dans un jardin arboré. Une guirlande florale est suspendue au-dessus d’eux avec Cupidon surplombant la scène, il tient une torche dans une main et une couronne dans l’autre. Le bol à thé est peint de la même manière avec des traces de dorure sur le bord.

Origine :
Chine
Époque :
Qianlong period (1736-1795), ca. 1766-1770
Matière :
Porcelaine
Taille :
12 cm
Référence :
D507
Prix :
Sur demande
Statut :
disponible

Oeuvres en rapport

Un bol à thé identique a été publié par Jorge Welsh dans European scenes on Chinese Art, 2005, no. 57, pp. 217/219.

Un autre bol à thé est conservé à l’Elvehjem Museum et est illustré dans Chinese Export Porcelain – Elvehjem Museum of Art, p. 119, no. 92.

Un autre bol à thé était dans la collection Hervouët (Sotheby’s London, Fine Chinese Export Porcelain – The Hervouët Collection – Part II, 3 novembre 1987, no. 853.

Une théière était conservée dans la Mildred & Rafi Mottahedeh Collection et publié par David Howard & John Ayers dans China for the West, vol. II, 1978, p. 362, no. 352.

Deux coupes sont conservées à la Reeves Center Collection à la Washington and Lee University.

Une variante existe en camaieu carmin, voir Paulo Alves, From East to West: The Quest for Chinese Export Porcelain with Western Themes (1695-1815), 2016, no. 85.

Notice

La gravure exacte qui a inspiré ce décor n’est toujours pas identifiée. Les spécialistes estiment qu’il s’agirait d’une œuvre du graveur Noël Le Mire (1724-1801), d’après Charles-Dominique Eisen (1720-1778), illustrant « Zelis au Bain », un poème érotique du marquis Masson de Pezay (1741-1777). ), publié en 1763, ou d’après un tableau de Jean Michel Moreau « Le Jeune » (1741-1814) illustrant les quatre volumes de chansons solos « Choix de chansons mises en musique », de Jean Benjamin de La Borde, publiés à Paris chez l’imprimeur Lormel en 1773, ou encore une œuvre de François Boucher (1703-1770).

Le thème de la galanterie illustrant les couples amoureux est d’inspiration française et a été représenté dans de nombreuses peintures et gravures d’artistes de renom comme Antoine Watteau (1684-1721).

Accueil sur rendez-vous à Paris dans le 10ème arrondissement.
nf@galerienicolasfournery.fr / +33 (0)6 26 57 59 87

Si vous souhaitez être prévenu parmi les premiers de nos nouveaux objets, communiquez-nous votre email