GALERIE NICOLAS FOURNERY

Assiette à décor botanique bleu et blanc peinte d’un Iris d’après Maria Sybille Merian et l’atelier de Pronk d’époque Qianlong

Décoré en bleu sous couverte, peinte dans la meilleure qualité pour ce modèle, avec au centre avec une chenille blanche rampant sur une feuille d’iris bleu, à côté d’une autre chenille rampant parmi les pétales d’une orchidée. Un papillon survole la scène. Le marli est peint en bleu et rehaussé d’une dorure. Sur l’aile, une large frise élaborée, avec des feuilles d’acanthe et des boutons de fleurs stylisées et dorées.

Origine :
Chine
Époque :
Qianlong period (1736-1795), circa 1738
Matière :
Porcelaine
Taille :
26 cm
Référence :
B367
Statut :
vendu

Provenance

Collection particulière du nord de la France

Oeuvres en rapport

Des assiettes avec ce décor en bleu sous couverte et de la même qualité, la meilleure, sont conservées dans les collections du British Museum à Londres (illustrée dans Ancient Chinese Trade Ceramics, from the British Museum, London. Ming and Qing Porcelain for the West, 1994, pp. 186-187), au Victoria & Albert Museum (Londres) ou au Philadelphia Museum of Art (Pennsylvanie),

Une assiette et une soucoupe sont illustrées par Maria Antonia Pinto de Matos et Jorge Welsh Research & Publishing dans The RA Collection of Chinese Ceramics – A Collector’s Vision, TII, no. 303, 198.

Une paire d’assiettes a été publiée Cohen & Cohen dans A game of bowls (London, 2014, p. 33, no. 24).

Pour une assiette avec ce décor, mais en version polychrome, voir notre site (B341).

Notice

Le décor central de cette assiette est tirée d’un dessin qui est traditionnellement attribué à Maria Sybille Merian (1646-1717), remarquable spécialiste d’histoire naturelle et artiste botanique qui a voyagé aux Antilles Hollandaises (Surinam) en 1698. Plus tard, elle a publié un livre de ses dessins, Metamorphosis Insectorum Surinamensium (édité en Hollande en 1705 et en France en 1771 sous le titre «Histoire Générale des Insectes du Surinam et de toute l’Europe»). Nous ne savons pas quelle source a été utilisée car l’image complète ne se trouve pas dans ses livres.

Les dessins de l’aile et du marli sont également peu courants et sont à mettre en parallèle avec un vase impérial conservé dans les collections du Victoria & Albert Museum de Londres (marque et période Qianlong, vers 1740), décoré également de l’iris et de l’anémone des estampes de Merian.

a

La conception du décor de l’aile peut être attribuée à l’atelier de Cornelis Pronk, et peut même être à lui-même, ou alors à un designer talentueux travaillant avec le VOC, qui peut avoir été responsable de plusieurs autres dessins attribués à cet atelier. Ce modèle a aussi été réalisé en polychromie, et le décor de l’aile se retrouve sur deux services armoriés peints en grisaille pour le marché hollandais (voir Kroes, Chinese Armorial Porcelain for the Dutch Market, 2007, p.284-6). L’origine de ce dessin composite a été découverte par C. Jacob-Hanson (Maria Sibylla Merian, artiste et naturaliste, The Magazine Antiques 158, n ° 2, août 2000, pp. 174-183.

Accueil sur rendez-vous à Paris dans le 10ème arrondissement.
nf@galerienicolasfournery.fr / +33 (0)6 26 57 59 87

Si vous souhaitez être prévenu parmi les premiers de nos nouveaux objets, communiquez-nous votre email