Menu

GALERIE NICOLAS FOURNERY

Coupe à « décor Stanislas » en porcelaine de Chine d’époque Kangxi

Peint dans la palette de la famille verte, doré et décoré au centre d’un panier fleuri avec des pivoines, des chrysanthèmes et un pin dans un jardin clôturé par une barrière. L’aile du plat est décoré de cartouches polylobés en réserve renfermant des oiseaux et des papillons dans des jardins fleuris sur un fond en bleu sous couverte avec des branches de chrysanthèmes. Le revers est décoré avec des branches fleuries et des cartouches comprenant des carpes parmi des plantes aquatiques sur un fond de croisillons.

Origine :
Chine
Époque :
Kangxi (1662-1722), ca. 1715/1725
Matière :
Porcelaine
Taille :
22.5 cm
Prix :
Sur demande
Statut :
disponible

Oeuvres en rapport

Un petit plat, provenant de la Mottaheded Collection, a été publié par published by David Howard and John Ayers dans “China for the West. Chinese Porcelain and other Decorative Arts for Export illustrated from the Mottahedeh Collection (I, pp. 144-145, no. 126).

Un petit plat, provenant de la collection d’Auguste le Fort, Grand-Electeur de Saxe et roi de Pologne (1670-1733), est conservé au Boymans Van Beuningen Museum (Rotterdam, inv. no. A 2417).

Un petit plat est conservé dans les collections du Metropolitan Museum of Art de New-York (Hans Syz Collection, don de Stephan B. Syz et John D. Syz, 1995, numéro d’inventaire 1995.268.35).

Notice

Ce décor réalisé probablement pour le marché européen continental est inspiré des décors des porcelaines japonaises réalisées pour l’exportation européenne au XVIIe siècle (Imari Kinrandé). L’usage de l’or associé au bleu foncé et aux émaux rouges illustre l’adoption du style imari japonais par les porcelaines d’exportation chinoises. Ce style devient populaire en Europe au milieu du XVIIe siècle, lorsque les guerres en Chine perturbent la production des fours de Jingdezhen. Les potiers chinois adoptent alors le style japonais Imari dans leur repertoire décoratif afin d’attirer le lucratif marché européen.

Ce célèbre décor a été copié en 1776 en faïence de Varsovie, notamment pour deux services plus tardifs réalisés pour le roi de Pologne Stanislas II et le Sultan Abdul Hamid I de Turquie, le premier ayant ainsi donné à la postérité son prénom à cette palette. Une assiette de ce service est conservée dans les collections du Metropolitan Museum of Art de New-York. Ce décor devenu populaire et célèbre dans les arts du feu fut copié par la manufacture vénitienne de Cozzi vers 1770.

Plus tard, Bayeux (Metropolitan Museum of NYC, numéro d’inventaire 1995.268.39) et Samson l’ont aussi copié à la fin du XIXe siècle (see Christie’s, Asian Decorative Arts, 14 february 2012, London, lot 224).

Si vous souhaitez être prévenu parmi les premiers de nos nouveaux objets, communiquez-nous votre email